Echo et Narcisse

par Thierry Onteniente  -  5 Septembre 2015, 21:08

 

      

 

 

 

 

"Echo et Narcisse"

par la grâce des dieux si mythologiques,

si symboliques de nos fonctionnements,

est un vieux conte.

 

 

 

 

 

Inspiré d'auteurs grecs de l'époque alexandrine,

 

Rapporté dans le Livre III des Métamorphoses d'Ovide,

 

c'est cette version d'Echo et Narcisse,

 

qui est la référence de la majorité des écrivains et des artistes.

Au fil du temps, si le personnage de Narcisse

 

est resté ancré dans la mémoire collective,

 

le personnage d'Echo, indissociable,

 

en a été complètement oublié.

Histoire d’Amour impossible entre une Femme et un Homme,

 

« Echo et Narcisse » met en scène cette jolie nymphe,

 

la plus belle qui dansait avec la grâce de l’absolu:

 

Mouvement premier, son expression est le corps,

 

la danse est son sang.

 

Echo en symbole de féminité,

 

représente la nature, l’eau, source même de la vie.

 

 

Elle représente le mouvement, la création.

 

Mais aussi la parole oubliée.

 

 

 

Narcisse, lui, connu de tous,

 

est obnubilé par sa propre image en reflets.

 

Immobile face à ses fonctionnements:

 

"Il mourra le jour où il se connaîtra"

De ce conte,

 

une expression personnelle en peinture à l'huile.

 

 

Un conte à l'huile fine,

 

sur une toile en touches et retouches,

 

en changements,

 

en mouvement de chaque instant.

 

 

Un travail de plusieurs mois...

 

 

 

L'intention était d'en faire un spectacle.

 

Dans la citadelle.

 

 

Une réécriture de Echo et Narcisse.

 

 

 

L’idée était de réécrire cette vieille légende,

 

ce vieux Mythe inscrit dans le cœur de l’humanité.

 

 

Anthropocène, miroirs et kaléidoscope,

 

les deux personnages auraient exposés leurs différentes facettes

 

Entre l’être et le paraître,

 

Entre l’avoir et l’être.

 

Et pourquoi pas

 

Entre Le Non Dit et la beauté des lettres.

 

 

 

 

Nous aurions mis en lumière

 

la nécessité de se regarder dans le miroir

 

Chacun en narcisse, en écho, 

 

en écho, en narcisse

 

 

 

Femme Homme

Homme Femme

 

 

 

 

 

Nous aurions mis en exergue l’écho naturel

 

qu’engendre un mot, un regard, un touché

 

que nous portons tous à chaque instant.

 

 

 

 

 

Si je devais faire un vœu de confinement,

 

un vœu de créatif, d’artiste peut être,

 

Ce serait que le jour où le dé-confinement arrivera…

 

 

 

Petit vœux,

 

Que chacun d’entre nous

 

Garde conscience que nous sommes tous

 

Comme des poissons rouges

 

Confinés dans un bocal,

 

Que l’on nomme

 

La Planète Bleue.

 

 

 

 

 

Un grand bocal,

 

il faut le reconnaître,

 

Mais pas si grand que ça au final.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mine de crayon    TO behope in slowdesign

Mine de crayon TO behope in slowdesign

 

 

 

Dans l’ancienne vie.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :