Ange

par Thierry Onteniente  -  20 Juillet 2016, 11:51

Ange

Un ange.

Un ange par nécessité.

Un ange pour chacun.

AngeAnge

Un fil de fer, un petit rien,

et l'Ange qui a mal au pied,

prend d'autres dimensions.

AngeAngeAnge
AngeAngeAnge

Structure en simple,

c'est la matière qui guide les mains.

Plastique en recyclage,

Plastique à transformer,

il vient s'impliquer sur les formes et les intentions,

pour confondre cette matière si encombrante.

AngeAnge

Lentement, il se transforme

et se laisse investir par d'autres mains, innocentes.

AngeAngeAnge

Il se pare, s'essaye, se modifie.

Il se change au gré des intentions.

Il se construit.

"Peut être un cœur en rouge,"

"Ou bien avec du velours,..."

Chacun s'amuse à le construire.

AngeAngeAnge

Il trouve sa place,

au milieu de tableaux presque enfantins.

 

Il cherche.

Il cherche l'inspiration de nouveaux matériaux

en observant ce qu'il pourra prendre.

D'un regard, d'un instant,

il change de positions:

 

Assis à regarder son pied,

ou bien suspendu à regarder son nez,

Il continue son cheminement.

Il change de positions.

AngeAngeAnge

Ange en participatif,

Il devient "Totem" des aires :

Il s'envole.

Puis redescend de son perchoir.

Ange

Ange en objet créatif,

en mouvements :

On lui rajoute un truc,

On lui enlève un truc,

Il s'amuse.

Toujours un "truc" en récup.

Toujours un petit rien à rajouter.

 

Bien évidement,

pour l'instant,

il est aussi brut que sa matière qui le forme.

.

Mais il vient.

Il y vient.

Tout doucement.

Ange

Ainsi posté dans les aires,

il semble nargué notre conscience bien établie.

Il stimule, en dérangeant.

 

Subtile indécence,

Ironie de l'absurde,

 

il observe le monde.

Ce monde fait de plastiques,

qui se retrouvent à tous les étages, tous les plans

de nos sociétés en excès.

C'est simple, il y en a de partout.

Il observe le dramatique

des guerres pétrolières,

conditionnées par les influences boursières.

Il observe la pollution des terres et des mers,

simplement pour ce pseudo besoin

de consommation gargantuesque.

Il observe

l'absurde et le sans nom,

qui se retrouvent

de manière ignoble en Baie des Anges...Tristesse.

Ange

Il observe et continue sa mue.

Lentement.

Loin des performances et des canons de l'esthétique.

Loin d'un consommable aveugle.

Forcement,

forcement il n'a pour l'instant que des apparences primaires.

21 / 12 / 2016

L'Ange de Noël.

En mouvements.

L'Ange se transforme. Encore.

Au rythme des intentions, des émotions,

Noël se prépare.

L'Ange fait de riens, de petits riens,

fait de plastiques, n'en déplaise,

joue les artistes revendicateurs.

Nez de clown, il se questionne.

Click OnClick On
Click OnClick On

Click On

OUI, bientôt Noël.

Bientôt le nouvel An.

A suivre donc...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :