Back stage Reflets de Lumières

par Thierry Onteniente  -  29 Mai 2017, 06:51

Back stage Reflets de Lumières

   "Reflets de Lumières,

                                       en rade de Villefranche sur Mer"

 

 

 

 

Préparation de l'exposition dans la citadelle.

En plein centre de Villefranche sur mer.

 

   Jeudi 01.06.2017

Il reste un mois, à cette date.

Le blog behope design, espace qui se vit en direct,

créatif, il va essayer de suivre le mouvement.

Il reste un mois.

 

Aussi j'ai projeté d'exposer les photographies,

 les reflets de lumières d'un feu d'artifice,

un soir en rade.

 

Ensemble,

unis sur les flots de la rade,

par un jeu de photographies en instantanés,

exposition des reflets, donnés par les vagues en mouvements.

Sur une barque bleue...

 

Nous étions ensemble.

Oui dépareillés, chacun sur son navire,

mais ensemble.

Back stage Reflets de LumièresBack stage Reflets de Lumières

Reflets d'une humanité si belle

qui s'amusait dans le ciel

Un autre regard était offert,

toujours tourné vers la mer:

 

Mouvements aléatoires,

les flots s'en retrouvaient en miroir.

 

 

 

Mouvements aléatoires,

sous nos pieds,

entre nos mains,

le regard ne pouvait fixer.

Reflets, reflets d'une humanité

qui fête sa victoire, son unité,

en pleine rade, sur la mer,...

 

 

 

Back stage Reflets de Lumières

Il reste un mois,

et tant de choses à préparer pour partager.

Vendredi 23.06.2017

Mon contrat chez Actes Ressources se termine.

 

Dans ma démarche, j'aurais pu observer,

expérimenter le recyclage sur un plan économique.

 

Oui l'économie circulaire,

conditionnée par cette notion de recyclage fonctionne.

Bon gré, mal gré.

 

Mais Oui, j'ai pu l'observer.

 

 

Ce n'est pas une page qui se tourne.

Reste à préparer l'exposition

dans la citadelle de Villefranche sur mer.

L'Anthropocène est bien là,

en suspend d'intention,

en projection.

Samedi 24 Juin 2017

Dimanche 25 Juin 2017

Une journée de préparatifs.

Une journée entre Photographies, lampes, et...tableaux.

L'Atelier Loft se transforme dans un chaos sans nom.

 

Back stage Reflets de LumièresBack stage Reflets de LumièresBack stage Reflets de Lumières

Petite sortie,

histoire de respirer.

 

Quelques photographies, toujours en support.

Back stage Reflets de LumièresBack stage Reflets de Lumières
Back stage Reflets de LumièresBack stage Reflets de Lumières

Lundi 26 Juin 2017

Retour chez Gilbert Pasqui.

Construction d'un mat, 

Nous sommes dans du vrai qui sent bon le bois.

Malgré la nécessitè de finir les projets à exposer pour la citadelle,

Autant vous dire que je suis resté scotché à mon appareil photo.

Comment faire autrement ?

 

 

Back stage Reflets de LumièresBack stage Reflets de Lumières

Mardi 27 JUIN 2017

Là, je sens que l'on va faire du nocturne.

 

Cela peut paraître con, mais il y a encore pas mal de taff

pour rassembler et assembler.

Mercredi 28 Juin 2017

Extrait d'un vieux texte retrouvé dans les dédales des préparatifs :

" Entre peinture et écriture, je suis partagé.

 

Comment exprimer cette nécessité que nous avons de promouvoir

          l’Art et la culture ?

L’art et la création, l’Art de donner la vie ?

Comment exprimer en peinture cette nécessité qui passera par la femme ?

Comment exprimer Dame nature, en toute simplicité,

et reformuler cette source si nourricière ?

L’écriture ?  Je me restreins, malgré l’envie profonde de gueuler :

Si l’écriture m’était donnée, je choisirais  le mode « Coluche ».

Si l’écriture m’était donnée, je choisirais  la force d’un San Antonio.

Rien que pour rendre.

Mais non, mon écriture est la mienne,

avec ses imperfections sans nécessité de gommer,

avec ses mots posés,

juste pour prendre le temps de transformer, sur le net.

L’existence par l’écriture ?

Ecrire à une femme, se suffit dans l’intimité.

Je n’écris pas pour scander mon amour mais bien pour une prise de conscience,

une mise en actes.

Pour surfer ?

 

J’invite chacun à le faire.

Qu’est-ce que j’ai à dire ?

Qu’est-ce que j’ai à écrire qui semble si différent ?

Au final rien de si narcissique, rien de si prétentieux,

c’est simple :

Je veux retourner vers la culture qui sonne bon nos sentiments, nos émotions

et qui nous ramène à une certaine humilité.

Je veux retourner vers l’organique, en science, pour retrouver cette énergie,

celle du cœur qui bat par impulsion comme par magie.

Myocarde en pulsions, en contractions, le mouvement est là, en rythme.

Fait de sang en éjections ventriculaires.

Fait d’hormones qui rythment la chamade.

Oui, bien sûr, c’est simple. Simple comme une énergie.

 La photographie ?

Juste du témoignage.

Celui du temps qui passe et qui se construit.

Juste un regard.

Sur des essentiels à portée de mains.

MATIERE    PHOTOGRAPHIE

 Le slowdesign ?

Sans aucun doute l’écriture de mes fondements.

Fait de récup et de recyclage, de projets en design.

Ils sont les objets de scénographies, d’événementiels.

MATIERE   PHOTOGRAPHIE

La peinture ?

Je la cherche. Par petites touchent, en mouvements dans le temps.

 Au plus près de cette démarche : celle de la récup, et du sens,

 nous sommes dans la sculpture, la plasticité de la matière.

PHOTOGRAPHIE   MATIERE   PHOTOGRAPHIE

La finalité ?

Je ne sais pas.

Je ne crois pas.

 

 La seule chose que je sais est que je signe

ce que je pense être une nécessité de partager.

 

C’était le pacte. Il y a 5 ans. Il y a 15 ans.

 

 Comme le témoignage d’avoir eu la chance de regarder,

de toucher, d’effleurer, de caresser.

De sentir et ressentir, dans un plaisir à multiples facettes, avec toi, avec vous.

 

Ensemble .

 

 

 

Mesdames, Messieurs, 

Je sais moi aussi, que le monde tourne comme ça, dans l’adversité et le combat.

C’est comme ça. On ne peut rien y faire.

Pourtant, pourtant  j’ai envie de vous faire l’Apologie de la lenteur.

Un vieux jeune.   TO

Thierry Onteniente © TO behopedesign

Vendredi 13 Novembre 2015 – Paris.

Jeudi 29 Juin 2017

Back stage Reflets de Lumières

Let's GO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :