Le temps est venu...

par Thierry Onteniente  -  12 Mai 2020, 14:14

 

 

 

 

 

 

 

Il y a 10 ans je lisais le Syndrome du Titanic

Un livre de Nicolas Hulot avec Pierre Rhabi

Un livre relatant Nelson Mandella

 

...

 

 

Comme le propose Nicolas Hulot

Et tant d'autres.

Le temps est venu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est une toile ressortie de sa poussière

 

 

 Une toile avec une histoire

 

 

Une histoire de transformations

 

 

 

 

 

Elle est ressortie

 

 

 

 

 

 

Je te présente Goutte d’O.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une toile photographiée aujourd’hui même.

 

Le temps est venu...

 

 

Une toile au format 80 X 120

En Re-Cyclage en peinture à l'huile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour

Photographies du jour

Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour

Photographies du jour

Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour
Photographies du jour

Photographies du jour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est une goutte d’eau, qui fait déborder le vase.

 

 

Oui, une goutte d’eau.

 

Un tableau.

 

 

Que tu peux tourner dans tous les sens

Qui prendra la lumière en fonction des heures

 

 

 

Je te présente ce tableau,

 

Il a une dizaine d’années à peu prés.

 

 

 

Oui, ce tableau est venu concilier

 

comme tous les autres

 

 

 

Concilier un art classique ancestral,

la peinture à l'huile

en sculpture, en touches et retouches,

 

 

 

et

 

 

 l’art  numérique

au travers de la photographie, et de la vidéo

sans retouches.

 

 

 

 

Une poésie brute.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps est venu...

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ci-dessous, une photographie,

A un instant " t " de sa transformation.

 

 

 

Le temps est venu...

 

 

 

Comment exprimer l'organique ?

 

 

Comment exprimer la biodiversité ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Hier soir j’ai repris le pinceau.

 

 

 

 

 

Hier soir j’ai repris le pinceau comme une addiction,

 

sans en être.

 

 

 

 

Suite à une parole entendue, 

 

...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps est venu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce que ce sont les essences

 

 

d’une transmission liée à un grand-père

 

Comme un vieil homme de la mer

 

Fou de peinture, d'Architecture, de monuments historiques,

 

Et de mots poétiques ?

 

 

 

Étaient-ce les réminiscences

 

D’un long apprentissage de la récupération,

 

De la transformation de matières d’un temps perdu

 

En leurs découvrant un nouveau sens?

 

 

Était-ce la nécessité pour condition 

 

Venant s’imposer comme une fatalité ?

 

 

 

 

C’est vrai, le temps de la patience

 

A été imposé en science :

 

 

Observer pendant plus de 10 ans

 

Ces murs en encens

 

Comme on peut rêver de construire un bateau,

 

Comme on peut rêver de danser sur les eaux

 

Comme on peut rêver de monter une école

 

 

 

A regarder cette ruine

 

A vivre en future passion

 

A imaginer l’impossible-possible projet de construction

 

 

 

 

Le progrès?

 

Oui, il y a eu le temps de la réflexion :

 

Sur la construction de l’espace,

 

Espace de travail, Espace de création,

 

Espace familial celui des enfants.

 

 

 

Réflexion sur la construction

 

d’un futur en mouvement.

 

 

 

10 ans et cette notion du progrès.

 

 

 

Le progrès de l’humanité,

 

Quand chacun cherche à vivre, à survivre.

 

Quand chacun cherche à combler

 

son intérêt premier, si justifié,

 

A poursuivre son mouvement entre émotions et raisons.

 

 

Le progrès… le progrès dans la consommation?

 

Le progrès …le progrès dans la production?

 

 

 

 

Mais voilà que les nouvelles technologies,

 

changent nos rapports, nos relations,

 

Aidées par une pandémie si prévisible.

 

 

 

 

Forcément,

 

Mille et une fois,

 

 Inlassablement convaincu 

 

Pour une croyance si universelle 

 

Que peut être la protection de notre environnement,

 

Reste le seul point commun

 

Qui nous met en lien.

 

 

 

 

Forcément,

 

Mille et une fois

 

Revenu sur des « possibles »

 

Le doute ancré au ventre:

 

 

 

« Comment »  mettre en lumière

 

Le potentiel créatif de chacun

 

si nécessaire pour un changement de cap ?

 

 

 

« Comment » exprimer une dynamique

 

Celle d’un slow en paradoxe 

 

Sans rejeter,

 

Sans culpabiliser ?

 

 

 

Oui

 

Nous sommes tous impliqués.

 

 

Et il s’agit maintenant non pas de révolution,

 

Mais plus simplement d’évoluer et vivre,

 

Avec ce qui nous est donné.

 

 

D'une économie pure poussée à l’extrême,

 

Au goût factice de nécessité,

 

Une réflexion sur la matière s'ouvre:

 

 

 

Montrer que l’on peut faire avec rien, presque rien,

 

simplement en faisant jouer l’imaginaire.

 

 

La « récup. » et le "Re-Cyclage" en est le premier pas.

 

 

 

Ce que tout artiste, architecte, designer,

 

 comprends et entreprends.

 

Ce que tout sculpteur et peintre

 

ressent du bout de ses doigts.

 

Ce que tout  danseur 

 

ressent au plus profond de ses sens.

 

 

 

Pacte sans nom,

 

Invisible et extrême,

 

Qui mêle le sang et la spiritualité en passion,

 

Qui offre des instants éphémères de grâce

 

Dans une histoire de créations simple

 

La question de l’Art 

 

Et ses notions d’architecture et de design

 

 s'impose aujourd'hui encore

 

Pour s'adapter et faire évoluer.

 

 

Pour donner du sens à une nouvelle construction.

 

 

Le slow design

 

Colle ainsi parfaitement à l’actualité humaine

 

Dans ce qu’il a à offrir sans rejeter.

 

 

 

 

Le temps est venu...
Le temps est venu...
Le temps est venu...
Le temps est venu...
Le temps est venu...
Le temps est venu...
Le temps est venu...
Le temps est venu...
Le temps est venu...
Le temps est venu...

 

 

 

Ah!  J’oubliais,

 

j’oubliais d’employer le mot Re-Cyclage.

 

 

Oui, ça fait parti du pacte,

employer le mot Re-Cyclage au moins trois fois dans la journée.

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :